Fiche Actualité

TEKB AGDE : WAMBA en champion, KONGOLO impressionne ! - article de Jérôme Loisel LIDF

Date : 03/04/2013
Posté par : Carl E

Article de Jérôme Loisel des Infos du Fight du 01.04.2013 - www.lesinfosdufight.com image3531

10 ans !

10 ans que le TOURNOI de l'EPHEBE de KICK BOXING existe ! Et pour une dixième, Christophe DRAGOLE et son équipe n'ont pas fait dans la demi-mesure avec un show où les standards du rock ont été repris à chaque entrée des boxeurs.

image3533Convivialité : c'est le mot qui résume à merveille cette dixième édition où les boxeurs venus des 4 coins de la planète ont assumé leur rang de combattants, livrant des matchs pleins. Un parterre d'acteurs majeurs du pieds-poings avaient le déplacement : Erick ROMEAS, Stéphane CABRERA, Carl EMERY, Nadir ALLOUACHE, Anthony ELKAIM sans oublier des boxeurs comme Frédéric PATRAC ou encore le promoteur de pancrace Clément MARCOU. Tous étaient venus assister au retour de Nicolas WAMBA en pieds-poings et plus précisément en kick boxing, titre européen WKN de la catégorie en jeu. Et si ce titre a tenu toutes ses promesses, un autre fait marquant est à retenir : Yoan KONGOLO ! Le suisse a fait soulever le plais des sports avec une prestation qui en dit long, très long sur la motivation du bonhomme. image3534Avant de revenir sur cette soirée anniversaire, nous tenons à remercier Christophe DRAGOLE pour son accueil et sa disponibilité tout au long des deux jours du TEKB. Nicolas WAMBA avait reconnu à notre micro avoir fait des changements dans sa façon de s'entraîner, de boxer. La question était simple : quel WAMBA allions nous voir ce samedi soir ? La réponse s'est faite sur le ring face à un adversaire redoutable en réplique, précis à souhait, tacticien hors pair. Dès les premiers échanges, Sergei MASLOBOJEV, combattant lituanien aux poings acérés annonce la couleur avec des frappes précises en contre. image3535Le français prend l'initiative mais doit faire avec les frappes en zone basse de son opposant qui use ardemment du low kick à l'intérieur de la cuisse, ce qui déstabilise franchement WAMBA qui travaille en variation dans les zones de frappes, ses jambes montant rapidement au visage de son adversaire qui se protège bien. Le fight est serré à souhait, c'est un vrai championnat d'EUROPE ! Tour à tour, les deux hommes trouvent des failles et l'anglaise de Sergei fait frissonner d'effroi le public qui comprend le danger est grand. Christophe DRAGOLE demande de la constance et un pressing à son protégé qui s’exécute dans cette 4ème reprise où il impose son rythme et sa tactique. Le lithuanien plie mais ne rompt, ses frappes restent aussi intense mais il baisse en terme d'activité, le français ne se privant pas de profiter de l'occasion pour faire la différence. Il continue dans la 5ème reprise, dernier round d'un championnat propre et limpide où Roland GROSSMAN, le troisième n'a pas eu beaucoup à intervenir. Il y a de l'expérience chez les deux combattants mais WAMBA fini fort, plus fort que MASLOBOJEV qui ne cédera pas un  pouce de terrain pour autant. image3538

Nicolas WAMBA a retrouver peu à peu des sensations pieds-poings. Face à un adversaire habile des deux mains, rugueux en low kick, l'agathois a fait la différence en variant les techniques. Si plusieurs objectifs se dressent devant lui, il peut savourer sereinement ce titre européen qu'il a été cherché comme il fallait.

image3532 Le verdict tombe logiquement en faveur de Nicolas WAMBA qui revient aux affaires de la meilleure des façons : devant un adversaire crédible, de niveau mondial. Les échéances sont légions pur le français notamment ce fight face à Stefan LEKO qui a fait un véritable buzz dans nos colonnes. image3536Il s'appelle Yoan KONGOLO. C'est un boxeur du team COMPETITION GENEVE et il a faim ! Faim de combats : Yoan veut boxer ! Opposé au surprenant russe Oleg POZDNIAKOV, le suisse a clairement affiché ses ambitions avec un fight complètement fou. Une quarantaine de spectateurs suisses avaient le déplacement et s'ils étaient seuls à donner de la voix à l'arrivée de leur favori, ils ont vite été rejoint par le palais des sports tout entier au fil des rounds. C'est le russe qui déclenche les hostilités avec un travail en ligne avec les poings et des frappes bien senties en jambe. KONGOLO jauge, analyse, tente mais clairement le russe prend cette reprise malgré un crochet énorme de son adversaire en fin de reprise. L'helvète plus petit, plus massif va alors faire parler son explosivité et sa puissance ! Dès le coup de gong annonçant la second round, il marche sur son adversaire et fait parler la foudre en poings, en jambe, en genoux. Le genoux justement qui provoquent une hémorragie nasale, ces crochets dévastateurs qui sapent la résistance et cette vitesse d’exécution  Tout y est passé y compris les coups de pieds retournés. Compté à plusieurs reprises, l'arbitre mettra fin au clavaire d'Oleg qui n'a rien lâché, rien. Mais KONGOLO et son physique à la TYSON était trop fort ce soir ! Yoan en mode tornade a séduit le public français avant de défendre son titre européen chez lui à GENEVE le 25 mai prochain à l'occasion de la 10ème NUIT des SPORTS de COMBAT.

Yoan KONGOLO a marqué les esprits à AGDE ! Agressif, explosif, puissant, le suisse a clairement affiché ses ambitions à venir au sein de son club, le TEAM COMPETITION GENEVE. Prochain objectif, sa défense de titre et peut être une date intermédiaire ! Affaire à suivre dans nos colonnes.

image3537 image3539Bien entendu, la carte ne se résumait pas à ces seuls combats ! De l'international et de la jeunesse était proposé au public. Eddy NAIT SLIMANI prévu initialement sur 5 rounds de 2 minutes a dû se contenter de 3 reprises face à Jordi FERNANDEZ. Le combat a été très vite bien évidemment, le jeune Eddy a clairement marqué les points les plus nets avec ses techniques de jambes précises à souhait. Pour corser le tout, son adversaire a écopé d'un point négatif dans la seconde pour techniques interdites. Le fight était plié et malgré un très gros finish de l'espagnol, la décision revient logiquement à Eddy NAIT SLIMANI.

image3540Dans la confrontation entre l'espagnol Nico BARBERA et le lithuanien Igor OSININ, c'est le premier nommé qui a su tiré son épingle du jeu. Face à un adversaire puissant et dur au mal, BARBERA a su placé ses contres en jambes, ses poings mais aussi annihilé la puissance adverse.

image3541Enfin en ouverture de la carte principale, Abdelzaid DOUICH et Tonny RATSIMBAZAFI se sont laissés sur un score de parité après avoir livré une rude bataille, prenant tour à tour l'ascendant sur le combat !

 


Partager cette page :

Envie d'essayer ?

Vous voulez découvrir à quoi ressemble un cours, à quoi ressemble la pédagogie de nos enseignants ? Aucun problème ! Nous sommes présents tout au long de l'année pour vous accueillir, vous guider et vous faire découvrir gratuitement toutes nos activités !

Venir faire un cours gratuitement